festival les jours de lumiere 2019 haut
3 - 11 septembre 2011.: c’est autour du thème « Le chant des Pierres » qui s’est articulé la 7ème édition des Jours de Lumière

Saint-Saturnin jouit d’un patrimoine bâti monumental mais également plus modeste très attractif mêlant pierres noire (Basalte) et pierre blanche (Arkose) qu’il convenait de magnifier.

Le festival a réuni :

- des sculpteurs et en premier lieu un grand sculpteur contemporain d’origine japonaise Tetsuo Harada, mais aussi Françoise Bissara-Fréreau, deux sculpteurs Allemands Andréas Kühlen et …. Et Alain Dumas artiste auvergnat

- Des lithographies de Martine de Baecque, des émaux provenant des ateliers de Ligugé et des mosaïques proposées par Patricia Ledoux.

- Des conférenciers qui nous évoqueront l’art rupestre (Jean-Dominique Lajoux)et les sociétés primitives autour des Mégalithes (Frédéric Surmely).

- Des musiciens - les pianistes Enguerrand-Friedrich, Lühl-Dolgorukiy et Philippe Barbey-Lallia - pour une recréation d’œuvres méconnues de Rachmaninov et en particulier « Le Rocher », André Gouzes pour une nouvelle œuvre « Saül » à Saint-Saturnin avec le chœur AMOS  sous la direction de Jean François Capony.

- Un son et lumière qui habilla les pierres âgées de près de 10 siècles en évoquant le passé et le présent du village et de ses environs.