Fond long web 72
1 - 9 Septembre 2001 : la seconde édition 

C’est le peintre ARCABAS, connu entre autres par la décoration de l’ensemble Saint Hugues de Chartreux, qui exposa à Saint Saturnin tableaux et dyptique de la nativité qui, de Saint Saturnin partait ensuite à Paris sur le Parvis de la Défense puis à Bruxelles dans la cathédrale.

Comme pour la première édition des Jours de Lumière, conférences, musique, danse étoffaient l’exposition.