festival les jours de lumiere 2019 haut
Guerin1
Vitraux : jeux de transparences et éclosions du vitrail
Jeunes talents – Petits-fils d’Henri Guérin






Guerin2Pierre Guérin (né en 1984) a installé son atelier dans le Tarn, à Saint-Benoît-les-Carmaux en 2012, après une formation professionnelle d'un an au Centre international du vitrail à Chartres. Il pratique toutes les techniques du vitrail, en création comme en restauration. La dalle de verre qu’il a apprise dans l’atelier de son grand-père, à Plaisance-du-Touch, lui tient particulièrement à cœur. Il raconte modestement : «Depuis que je suis tout petit, de mes 6 ans à mes 25 ans, je pratique la sculpture, cela me plaît, j'aimerais concilier les deux, mais pour l'heure j'essaye de faire évoluer l'art du vitrail. Je fais tout de A à Z, seul. À partir de la maquette j'utilise le papier kraft, je réalise le travail du début à la finition du vitrail et à la pose de celui-ci. Je travaille à l'encre, aquarelle et gouache».
http://pjsguerin.wixsite.com/vitrail    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Guerin3Matthieu Gasc (né en 1984) travaille depuis 2009 dans l'atelier de son grand-père Henri Guérin. Le décès de ce dernier en octobre 2009 l’a laissé seul dans l’atelier avec plusieurs chantiers à terminer. ll utilise la même technique, celle du vitrail en dalle de verre et joint de ciment pour laquelle il bénéficie de toutes les avancées mises au point par Henri Guérin. La maîtrise de la taille qu’il a acquise rapidement lui permet de faire des œuvres d’une grande finesse d’exécution. Son expression de peintre, peu à peu, impose sa touche et sa palette à sa pratique de maître verrier.
Il témoigne : «Je travaille à l'oreille, au bruit que fait le verre je sais si je suis juste. C'est auprès d'Henri que j'ai appris, petit j'étais avec lui dans l'atelier, je malaxais le mastic, puis je l'ai aidé sur les chantiers, et ensuite après son décès en 2009, j'ai terminé une commande et posé son dernier vitrail, dans la crypte de la cathédrale de Chartres. La passation s'est faite ainsi et il n'a jamais vu mon travail»
https://www.facebook.com/matthieugascvitraux/    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.