festival les jours de lumiere 2019 haut
Claus1

Suspensions en voile d'aluminium dans la cour du château





Claus2

Sur la route de l'exil.
Prise dans le tourbillon des guerres de religion, la reine Margot passa quelques jours au château de St Saturnin, avant un exil de 20 ans à Usson. Les nuages, amassés dans la cour du château royal, peuvent signifier cette halte sur le chemin de l'exil. Leur couleur est ambiguë ; est-ce l'espoir, ou le drame qui sont évoqués ? Savons-nous aujourd'hui accueillir les personnes en exil ?
Élisabeth Claus  crée des installations qui « habitent » le lieu investi : Chapelles, lieux de caractère, parcs, sentiers nature... Balance de plumes et de plombs, voilages transparents, pluies de pierres suspendues, nuages entre ciel et terre, arbre à nuages : donnant de la légèreté à la matière, elle utilise des matériaux variés, naturels ou non (pierres, bois, tiges métalliques, cordes à piano, voile d'aluminium..) ; elle crée des installations faites de lignes qui se déploient, se suspendent, défient la pesanteur, et jouent avec le graphisme, la transparence et la lumière. Dans la cour du château, l'installation habite cette architecture médiévale en créant un contraste ; clin d’œil de notre modernité, elle intrigue, amuse, et laisse la part belle au rêve. Le voile d'aluminium, matériau contemporain qui vibre à la lumière, est transparent et léger comme on aimerait que le monde soit.

site: http://sites.google.com/site/elisabethclaus/