festival les jours de lumiere 2019 haut
bonnetain1
Panneaux de papier tissé translucide :
De l'ombre à la lumière
 



bonnetain2
Depuis 1996, j’ai choisi de vivre à Bully,  petit village au cœur de la campagne roannaise : lieu propice à un travail solitaire, quotidien et silencieux. A ce jour, je peins, je tisse du papier, je grave, je fais mienne cette réflexion de Pierre Soulage : « c’est ce que je fais  qui m’apprend ce que je cherche ».

L’ombre et lumière : à l’occasion des fêtes de Pâques, il m’a été proposé de traduire le mystère de la résurrection. Pâques pour moi est le passage de la mort à la vie, de l’obscurité à la lumière. J’ai choisi la technique du tissage (chaîne / trame, un fil dessus, un fil dessous) propice à jouer de l’envers comme de l’endroit mais surtout, à laisser à la transparence ou à son contraire, l’opacité, leur rôle de révélateur / révélation. Cette technique empruntée aux artisans textiles me convie à une liberté de choix dans les papiers, les formats, les couleurs.

Michelle Bonnetain  
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.